Intuition et décision

Il m’arrive souvent, et si j’en crois ce que disent les personnes fonctionnant beaucoup avec leur intuition, c’est un phénomène très courant, de me retrouver incapable de réaliser quelque chose.

Non que je ne sois pas capable en tant que tel, mais simplement : je ne le fais pas.

J’ai les compétences, les outils, le temps, la possibilité et parfois cela pourrait ne prendre que quelques minutes et pourtant, c’est comme si une force supérieure m’assurait qu’il ne fallait pas le faire.

L’état que je ressens dans ces moments peut varier, et parfois être inconfortable lorsque la chose à réaliser implique d’autres personnes que moi-même.

D’un point de vue logique, mental donc, il faudrait la faire mais je ne le fais pas, car intuitivement je sens qu’il ne faut pas. Je n’ai pas toujours de certitude quant à la raison derrière ce non passage à l’action mais je me dis qu’il doit y en avoir une de tout à fait valable.

Parfois, peu de temps après, je comprends : cela n’aurait servi à rien, c’était à quelqu’un d’autre de le faire, le fait de ne pas l’avoir fait tout de suite a pu entraîner par la suite des évènements qui ont du sens et qui sont très positifs, etc.

Dans ce cyberjournal, par exemple, il m’est arrivé quelquefois d’ouvrir l’interface de rédaction d’article et de la refermer aussitôt. Le moment n’était pas propice. J’avais envie d’écrire quelque chose, mais ce n’était pas le bon moment. C’est tout.

Il peut être assez délicat pour les personnes fonctionnant à l’intuition de se faire entendre par des personnes fonctionnant à la logique. Car il est parfois impossible d’expliquer quoi que ce soit, on “sent” simplement ce qui doit être fait et ne pas être fait, ce qui doit être et ne pas être (en fonction probablement de notre axe de destinée).

Cela peut entraîner conflit et altération des relations. Les personnes usant principalement de leur mental pour être au monde, peuvent avoir l’impression que les intuitifs font preuve de mauvaise foi, de lâcheté, de fainéantise ou simplement de mauvais esprit.

Il est plutôt bénéfique d’expliquer à notre entourage qu’il s’agit là de notre manière d’être au monde et que, même si toutes les raisons de ce même monde devraient nous amener à faire quelque chose, si notre intuition nous intime de ne pas le faire, nous ne le ferons pas. C’est “plus fort que nous”.

Cependant, cela demande à cet entourage beaucoup de compréhension, particulièrement pour les personnes qui ne connaissent pas l’intuition ou parfois même en rejette la valeur et l’existence.

Bien sûr, ce phénomène survient aussi lorsque nous nous apprêtons à faire quelque chose d’apparemment farfelu ou idiot, voire dangereux.

Et il est parfois bien difficile de s’expliquer, et par moments agaçant de constater que nos proches, dans leur fonctionnement logique, projettent sur nous leurs peurs, nées de leur incapacité à saisir ce qui se passe en nous et y voyant parfois des risques en tous genres qui, s’ils sont techniquement possibles, nous apparaissent sans probabilité d’occurrence.

Tel est le mystère de l’intuition et telle est sa puissance.

Jusqu’à présent, je n’ai jamais été floué par l’intuition, elle m’a toujours permis d’être de plus en plus aligné et de plus en plus heureux.

Et c’est au contraire à chaque fois que je ne l’ai pas écoutée que je me suis retrouvé à avoir des problèmes et des déceptions.

Pour celles et ceux d’entre nous qui lui accordons de la valeur, prenons le temps de l’écouter attentivement et gardons-nous de mélanger le vrai du faux avec notre mental !

Laisser un commentaire