Les Galatéens

Parmi les êtres que j’ai pu rencontrer lors de mes balades invisibles, les Galatéens n’ont pas été les plus fréquents, mais m’ont particulièrement marqué.

Il s’agit d’humanoïdes existant sur un plan légèrement décalé du nôtre (vibration un peu plus hautes). Je ne les considère pas comme des esprits de la Nature car ils sont, comme nous, dépositaires du libre-arbitre.

On les rencontre un peu partout, bien qu’ils ne soient pas présents de manière abondante. J’ai pu en croiser en forêt, dans un verger et en ville. Il semble qu’ils soient présents sur tous les continents.

Je les ai toujours croisés en groupe, sous forme de familles et de clans.

Ils sont discrets et j’ai le sentiment qu’ils sont même prudents. Ils ne se montrent pas à tout le monde et j’ai cru comprendre en échangeant avec eux que la bienveillance et la discrétion les amènent à davantage communiquer avec les humains du plan matériel.

Pourquoi est-ce que je les appelle des “Galatéens” ?

C’est simplement un terme qui m’est venu par canalisation et qui signifie “à la peau blanche comme du lait”. Un terme moderne qui semble leur convenir.

À ce propos, l’un des êtres m’ayant permis de mieux cerner leur identité et leur histoire se nomme, en alphabet latin, Elzaor.

Ils vivent sous Terre, et la raison de cette coutume réside dans leur histoire, assez tragique.

C’est un peuple qui aurait existé sur le plan matériel il y a entre 10000 et 15000 ans (en chronologie officielle, on est donc au Mésolithique). Venu du Nord du monde, ils étaient spirituellement assez avancés et d’une nature pacifique, très peu vicieuse, voire pas du tout. Technologiquement parlant, ils étaient plus précoces que leurs contemporains.

Ils sont vraisemblablement à l’origine de la civilisation indo-européenne. C’est une information que je trouve très intéressante et s’il en est parmi mes lecteurs qui pourraient donner leur avis en commentaire sur ce sujet, cela m’intéresse.

Bien que nordiques, ils ont dû descendre vers le sud afin de trouver des espaces plus propices à leur épanouissement. On peut penser à une ère glaciaire par exemple.

Leur rencontre avec des peuples du sud leur a semble-t-il été fatale et leur méconnaissance de la guerre et de la ruse a fini par avoir raison de leur existence sur Terre en tant que peuple.

Le destin des trépassés a été de se réfugier en quelque sorte sous terre, dans une autre dimension, et ils n’en sont pas sorti depuis.

J’ai déjà demandé à certains de mes interlocuteurs galatéens si un jour ils referaient surface.

Apparemment, oui, c’est tout à fait sûr, mais cela ne se fera que lorsque l’humanité vibrera de manière plus lumineuse. Je n’ai pas eu d’informations sur le moment supposé où cela arrivera et il est probable qu’eux-mêmes ne le savent pas.

Leur disparition violente explique à mon sens leur comportement, à la fois méfiant et discret. Mais en ce qui me concerne, j’ai toujours été touché très positivement par mes échanges avec eux et je pense qu’ils pourraient nous apprendre beaucoup d’un point de vue des arts magiques et de l’Histoire.

Nb : certaines personnes les nomment intra-terrestres, car ils vivent sous terre, mais l’abondance des différents êtres vivant sous terre rend ce terme finalement très peu précis.

Laisser un commentaire